Biographie

Biographie

1821 : Naissance le 25 février , à Beaune, de Felix François Georges Philibert, fils de Georges Barthélémy Ziem, tailleur d'habits (d'origine polonaise, selon Ziem d'origine arménienne ? ) et d'Anne-Marie Goudot, veuve d'un premier mariage.

1833 : La famille s’installe à Dijon.

1834 : Il étudie chez un architecte, Monsieur Lemaire ?

1837 : Décès de sa mère. Il s’inscrit à l’école des Beaux Arts à la fin de l’année.

1838 : Il reçoit le premier prix, dans la catégorie architecture-composition.

1839 : A la suite d’un différent avec l’administration de l’école des Beaux Arts, il quitte Dijon. Il rejoint son demi-frère François, à Marseille, le 25 mai. Il est engagé comme apprenti-architecte par Monsieur de Montricher, pour la construction du canal de Marseille. Il dessine et commence des aquarelles.

1840 : Il ouvre un atelier de dessin, à Marseille, Auguste Aiguier sera son principal élève. Il commence à peindre et se lie d’amitié avec la famille Charles-Roux, et avec le peintre Gustave Ricard ; début mai, il se rend dans les Pyrénées.

1841 : Au printemps, il arrive à Martigues, d’où il se rend à Marseille, le 18 décembre. De là, il rejoint Nice, pour donner des cours d’aquarelle, comme il l’avait fait à Marseille.

1842 : Fin janvier, il réside de nouveau à Marseille, puis repart à Nice jusqu’à la fin février. Début mai, il entreprend un voyage en Italie : Villefranche, Monaco, Gênes, Florence, Rome et Venise, il se rend en Allemagne ; à Baden-Baden, il rencontre le Prince et la princesse Gagarine, qui l’invitent en Russie. Début septembre, il est à Paris où il fait la connaissance des peintres : Eugène Isabey, Eugène Ciceri et Jules Dupré.

1843 : Au début de l’année, il est à Marseille, puis il se rend à Nice et à Paris. Il rejoint la Russie, en passant par Heildeberg, Ratisbonne, Linz e Vienne. Arrivé à Moscou en septembre, il part pour Saint-Pétersbourg où il est présenté à la Cour, comme professeur d’aquarelle ; il y fait l connaissances des peintres Horace Vernet et Xavier de Maistre.

1844 : Il séjourne à Saint-Pétersbourg de janvier à septembre. Il arrive au havre début octobre, puis se rend à Paris, Dijon, Martigues.

1845 : De janvier à novembre, il est à Marseille, Martigues, Nice, où il reprend un atelier au mois de décembre.

1846 : A Nice, il prépare les toiles et les fonds dans l’atelier du peintre autrichien Arminius Mayer. A la suite du décès de Madame Mayer, sa maîtresse, il part huit mois à Florence, en passant par Menton, Gênes et Milan.

1847 : Début mai, il rejoint Venise. En juin, premier séjour à Constantinople, mi juillet, il est de retour à Venise ; en août il passe par le Tyrol, Mantoue, Parme et Gênes. A Marseille, il retrouve Ricard, Aiguier et son demi-frère. En octobre, nouveau départ pour l’Italie : Naples, la Sicile et Rome.

1848 : En mai, départ de Rome pour Venise ; en août : Marseille, Nice puis Paris.

1849 : Il ouvre un atelier de dessin à Paris, fait la connaissance d'Arsène Houssaye, journaliste. Fin mai il séjourne à Londres, puis à Calais. Son père décède ; en juin, il expose pour la première fois au Salon.

1850 : Au début de l'année, il réside à Paris, il travaille en mai et en juin à Barbizon. Voyage en Hollande, puis à Venise. En décembre, il expose au Salon à Paris.

1851 : En janvier, Marseille où il retrouve son demi-frère. Le printemps se passe à Paris, puis en septembre, il retourne dans le Midi, pour se rendre en Italie, en particulier à Venise.

1852 : Il voyage en France, au début de l'année, expose au Salon ; au mois d'août il embarque pour l'Angleterre, revient à Paris, début septembre, pour repartir aussitôt à Venise, via Marseille.

1853 : Il participe au Salon, se rend à Barbizon au printemps où il travaille avec Millet, Rousseau, Diaz et Daumier. Il acquiert début juillet un terrain à Montmartre, rue Lepic, pour y faire construire un atelier. Nouveau voyage en Hollande, il repart ensuite pour Marseille et revient à l'auberge Ganne, à Barbizon.

1854 : Le mois d'avril se passe à Marseille. Il part en Egypte au mois de juillet, revient parcourir a Normandie, avant de s'installer dans son nouvel atelier à Paris, le 27 novembre.

1855 : En avril, il quitte Paris pour Marseille, Arles et Martigues, puis s'embarque pour la Tunisie ; il en revient au mois de juin pour passer l'été à Paris. Septembre et octobre l'occupent dans le Midi.

1856 : Deuxième voyage à Constantinople où il débarque au mois de juillet, de là, il se rend en Egypte et retourne à Paris, à la fin de l'année.

1857 : Passe l'année dans son atelier parisien, expose au Salon ; il arrive à Marseille fin décembre, pour rejoindre l'Algérie.

1858 : En Algérie, il se déplace à l'aide d'une roulotte-atelier. Retour à parus en avril.

1859 : Au printemps, il séjourne dans le Midi, ensuite voyage en Tunisie, puis à Venise. Il expose au Salon.

1860 : Nouveau voyage à Venise, repasse à Paris, avant de se rendre à Marseille et à Martigues. Bref passage à Paris, d'où il se rend à Barbizon, afin de se faire faire une roulotte-atelier. Il part à Martigues, il y loue une maison au bord du canal de Caronte, il y restera un an et demi.

1861 : Au début de l'année, il achète la maison de Martigues, ainsi que des terrains, il y entreprend de vastes travaux : il y reconstitue un décor oriental, avec des mosquées. Il expose au salon.

1862 : En septembre, il revient à Paris, pour repartir à Martigues en décembre.

1863 : La première moitié de l'année se passe à Martigues et dans les environs. Il revient à Paris, expose au Salon, effectue des séjours à Barbizon. Il rencontre C.F. Daubigny.

1864 : Il réside à Paris l'hiver et le début du printemps, puis repart pour Venise, retour à Paris avant de retourner passer l'hiver dans le Midi.

1865 : Il revient à Paris au printemps, expose au Salon et séjourne à Barbizon.

1866 : Il vit à Paris au début de l'année et participe au Salon. Il achète la maison de G. Jacques à Barbizon, et se fait construire un autre atelier rue Lepic, à Montmartre.

1867 : Il reste à Paris et à Barbizon et expose au Salon et à l'Exposition universelle.

1868 : Au printemps, il se rend à Martigues, puis repart à Venise, via Nice. Il revient à Paris et vend sa maison de Barbizon. Il expose au salon, se promène en Normandie, avant de repartir à Venise, d'où il revient le 16 octobre pour aller à Nice, Marseille, Martigues. Il rentre passer l'hiver à Paris.

1869 : Séjour dans le Midi le printemps et ‘été, puis Paris et ensuite Venise. De nouveau le Midi avant de rejoindre Pars.

1870 : Tout l'hiver, il travaille dans son atelier parisien ; il est nommé membre du jury du Salon de 1870. Pendant la Commune, il s'engage du côté des Communards, comme les peintres Corot, Courbet et Meissonier.

1871 : En janvier, Ziem est blessé, ses ateliers parisiens sont détériorés. Il passe l'été à Barbizon. Il part pour l'Italie et rejoint Venise, repasse par le Midi, avant de regagner Paris.

1872 : Marseille, Martigues et Arles, avant de retrouver Venise, où il se sert d'une gondole comme atelier. Il revient à Paris avant de passer l'été à Barbizon. Il assiste à l'enterrement de T. Gautier.

1873 : Son ami G. Ricard décède. Au début du printemps, il retrouve son atelier de Martigues.

1874 : Il quitte Paris début juillet pour rejoindre Diaz à Etretat et revient fin août. L'automne se passe à Venise, avant un séjour hivernal à Paris.

1876 : A Nice, il achète la villa « Baie des Anges », début février, qui devient son nouvel atelier. Il assiste aux obsèques de Diaz à Menton.

1877 : Il séjourne à Nice, mis à part un court passage à Paris, en septembre.

1878 : Il vit à Nice de janvier à juin, puis part pour Venise, revient à Paris jusqu'à la fin de l'année.

1879 : Séjour à Nice, entrecoupé d'un bref passage à Paris.

1880 : L'hiver à Nice, le printemps et l'été à Paris.

1881 : Il repart à Venise en mai, il assiste officiellement à la visite du Président de la République Loubet, venu visiter à Toulon l'escadre italienne.

1882 : Il partage sn temps entre Paris et Nice.

1883 : De Paris, il se rend à Beaune, ensuite à Nice et à Martigues, pour revenir à Paris.

1884 : En avril, il vit à Martigues puis à Nice et rejoint Pris, en passant par Beaune.

1885 : Il part pour Nice et rallie Venise, séjourne à Martigues avant le retour à Paris.

1886 : A Paris où il réside jusqu'au mois de juillet, il fait la connaissance de Théo Van Gogh. Ensuite, il part pour Nice.

1887 : Il évolue entre Paris et Barbizon.

1888 : Paris, Martigues, Nice.

1889 : Toute m'année il séjourne à Paris qu'il quitte fin décembre pour Nice. Il participe à l'Exposition universelle.

1890 : Il répartit son temps entre Paris et le Midi jusqu'en 1895.

1896 : Lors de son séjour à Nice, il se rend de nombreuses fois à Villefranche, pour peindre l'escadre française.

1897 : Il peint les bords du Loup. Il entreprend un nouveau voyage à Venise, il se lie avec A. Rodin.

1898 : Sa santé décline.

1899 : Il se rétablit et reprend ses activités.

1900 : Ziem participe à l'Exposition centennale et à l'Exposition décennale à Paris.

1901 : Le 30 mars, il est nommé peintre officiel de la Marine ; il reçoit une commande de l'Etat pour représenter la visite du Président E. Loubet aux escadres française et italienne à Toulon.

1902 : Nouveaux ennuis de santé qui l'empêchent de peindre.

1904 : Le 11 mai, il se marie avec Ursule Treilles. Il rencontre H. Harpignies.

1905 : Ziem fait une importante donation de ses œuvres au musée des Beaux Arts de la ville de Paris.

1906 : Séjours à Barbizon et à Nice.

1907 : Il passe l'hiver à Nice.

1908 : Paris et Nice. Une salle est consacrée à ses œuvres à l'Hôtel de Ville de Martigues.

1909 : Il est de nouveau très malade.

1910 : Le musée Ziem est inauguré le 28 juillet à Martigues.

1911 : Son état de santé s'aggrave, il décède le 10 novembre. Ses obsèques se déroulent au Père-Lachaise.

contact
Association Félix Ziem
304 rue du Paradis
13008 Marseille
Tél. Mathias Ary Jan: +33(0)6 07 88 75 84
Tél. David Pluskwa : +33(0)6 72 50 57 31
Email : contact@association-ziem.org
©2009-18 Tous droits réservés
Association Félix Ziem

Conception et réalisation @nsweb